Asie Carnets de voyage Sri Lanka

SRI LANKA – Le Triangle Culturel (Part. 1)

C’est après 10 h d’avion pendant lesquelles nous n’avons pas réussi à fermer l’œil que nous atterrissons au Sri Lanka. Son nom (que le pays ne porte que depuis 1974) signifie « l’île resplendissante », nous avions donc hâte de découvrir tous ses trésors!

 

NEGOMBO

Passée l’immigration, nous nous mettons tout de suite en recherche d’un ATM afin de remplir nos poches de Roupies! Une fois cette étape effectuée: à nous la belle vie!

N’ayant pas lu de bons avis sur la capitale du pays, Colombo, nous avons choisi de passer notre première journée à Négombo, une petite ville en bord de mer située à seulement 7km de l’aéroport. Nous choisissons donc un taxi pour nous y rendre (pas vraiment officiel à notre avis…) qui nous en coûtera 1500 RS ( soit un peu moins de 10€-mauvaise négo mais la fatigue étant là, on se laisse embarquer!): direction la guesthouse que nous avions réservé sur booking depuis la France: Anicia Beach House.

A notre arrivée, à 6h30 environ heure locale, aucune chambre n’est disponible… Nous attendrons donc patiemment sur la terrasse que les premiers clients libèrent leur chambre, à 9h30…

Plage de NégomboPlage de Négombo

Après une petite sieste, la tête en vrac, nous partons visiter la ville! Nous commençons par une balade sur la plage sous une chaleur accablante! La plage devant notre guesthouse n’est vraiment pas propre mais cela s’améliore un peu plus loin, lorsqu’on atteint les hôtels de luxe. On a tellement la tête dans les fesses qu’on a pas pensé à prendre nos maillots de bain! Après une petite pause déjeuner, on continue par le coté ville.

C’est à dire une grande rue principale ponctuée de petites échoppes et de guesthouses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On réussira à trouver des bières pour fêter notre arrivée le soir ( « tu prends l’apéro?? » ). Et c’est à cette occasion que nous apprendrons que l’alcool est vendu seulement dans de petits stands ou magasins spécialisés et qu’on ne peut pas en acheter directement en super-marché…

Nous dégusterons donc nos bières en profitant de notre 1er coucher de soleil

Image44

Pas la peine de s’éterniser à Negombo: le lendemain nous partons pour Anuradhapura !

ANURADHAPURA

Nous quittons donc notre guesthouse le matin et trouvons un tuk-tuk pour nous emmener à la gare de Négombo (200 Rs = 1,28€). Notre plan est de nous rendre en train jusqu’à Puttalam puis de prendre un bus jusqu’à Anuradhapura. Nous trouvons donc notre train et c’est parti pour 4h de voyage! (180 Rs).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le train est plutôt confortable et surtout vraiment pas cher! C’est également un super moyen pour parler avec les locaux qui nous abordent avec une facilité qui est assez déroutante au début.

Nous voilà donc arrivés à Puttalam, d’où nous devons prendre un bus… enfin ça, c’était le plan de départ!

Depuis la gare ferroviaire, nous devons rejoindre la gare routière: on embarque alors dans un tuk-tuk. Le jeune chauffeur à l’air plutôt sympa mais à peine montés, il commence déjà à nous dire qu’il peut nous emmener directement à destination en tuk-tuk, que le bus ne passe pas directement à la gare routière, que c’est dangereux, qu’ils conduisent mal, etc… mais on tient bon et on va se renseigner au guichet.

Il faut effectivement attraper le bus sur la route principale et non pas ici à la station, le tuk-tuk propose donc de nous conduire à l’arrêt de bus… et nous refait son offre en ajoutant que le bus est blindé de monde, qu’il n’y a pas de place pour nos gros sacs… QUE-NENNI: on veut voir par nous même donc attend le bus.

Et le chauffeur patiente avec nous! Plusieurs longues minutes s’écoulent et notre bus n’est toujours pas là… pour en rajouter, un homme alcoolique nous accoste et commence à discuter (mais bon les discussions d’alcoolique, ça mène pas bien loin comme vous savez!) et voilà qu’on en voit un deuxième s’approcher, bien amoché lui aussi! Le bus n’arrivant toujours pas et les deux alcoolos ne nous lâchant plus la grappe, nous finissons par céder à la proposition du chauffeur… nous voilà donc partis pour 76 km de tuk-tuk!! (on a négocié le prix mais ça nous a quand même coûté bien cher: 2500 Rs ! = 16€)

Le tuk-tuk man voudra ensuite nous caser dans une guesthouse qu’il connait à l’arrivée (et donc là où il touchera certainement une commission) mais nous refusons et restons fermes cette fois-ci 😉

Après quelques kms à pied avec nos gros sacs sur le dos nous décidons de nous poser à la Linaya Guesthouse où nous négocions le prix de la nuit à 2500 Rs (nous y dormirons 2 nuits). Cela nous a semblé bien au départ, mais finalement la chambre est un peu cra-cra et sans eau chaude… Nous sommes un peu excentrés du centre ville alors quand le propriétaire nous annonce qu’on ne peut pas y manger le soir (alors qu’il nous avait dit oui en arrivant) on a un peu les boules… le repas du soir sera donc composé d’un paquet de cookies et de gâteaux apéro achetés plus tôt dans la journée: MIAM!

 
Image39

Guesthouse d’Anuradhapura

Après une bonne nuit de sommeil, c’est parti pour les visites! Anuradhapura a été la 1ère capitale de l’Ile. On y trouve donc un grand site de ruines de temples et de palais que nous visiterons à vélo. Ce n’est d’ailleurs pas hyper simple de se repérer puisqu’il est impossible de dégoter une carte de la ville.

Image38

Nos fières montures…

Certains de ces temples sont encore actifs aujourd’hui et les pèlerins et fidèles viennent toujours y prier. C’est le cas au Sri Maha Bodhi Tree qui abrite l’arbre qui serait le plus vieux du monde (une de ses branches est en fait une bouture de l’arbre sous lequel Bouddha aurait reçu l’illumination à Gaya en Inde).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons aussi trouvé assez impressionnants les Dagobas (aussi appelés Stupas) qui sont des monuments religieux ressemblant à des sortes de dômes avec une pointe au sommet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On aura également l’occasion de croiser sur notre route toutes sortes d’animaux: chiens (forcément il y en a partout) mais aussi, vaches, singes et dresseurs de serpents!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce site nous a plu mais vraiment sans plus. Les sites peuvent être assez éloignés les uns des autres, il n’y a pas d’indications type panneaux pour nous orienter… donc un peu galère. L’entrée, en plus, est payante et assez chère (et nous allons vite nous rendre compte que cela est le cas dans bien des sites touristiques ici) : 3500 Rs /pers! (un peu plus de 22€). Nous avions lu sur certains blogs que des voyageurs ont fait la visite sans payer le droit d’entrée. Cela a été notre cas pour les deux premiers sites mais nous avons vite été obligés de passer par la case « caisse »… ce que nous n’avons pas regretté car par la suite nous nous sommes faits contrôler les billets par trois fois! Si vous envisager d’y passer, on ne peut donc que vous conseiller de payer votre entrée!

Le fait de visiter en vélo nous a bien plu, même si nous avons terminé la balade sous la pluie! La première du voyage qui, heureusement, n’a pas duré!

Image24

Nous quittons Anuradhapura le lendemain matin (après que l’hôte nous ai rajouté une taxe pour le séjour sortant d’on ne sait où de 500 Rs (un peu plus de 3€) mais sans qu’il ait pensé à facturer la location des vélos…

Prochain stop: Polonnawura !

POLONNAWURA

En ce 4eme jour au Sri Lanka, nous nous dirigons donc vers la gare routière en tuk-tuk (150 Rs: un peu moins d’un euro) d’où nous prendrons notre premier (et clairement pas notre dernier) bus local! Ils sont réputés bondés, pas climatisés et pas très confortables MAIS très bon marché. Par chance ce jour là, nous trouvons directement de la place assise pour nous deux mais aussi pour nos deux gros sacs que nous entreposerons juste à coté du chauffeur. Ce trajet nous coûtera 140 Rs par pers (moins d’un euro donc) pour 2h45 de voyage.

Il nous permettra également de découvrir la conduite Srilankaise! Il faut avoir le cœur bien accroché ! Le bus est roi, va vite (trop vite?) et le chauffeur klaxonne pour tout et n’importe quelle raison: quoi qu’il arrive, ce n’est pas à cause du chauffeur que vous arriverez en retard à destination!

On s’est cramponné plus d’une fois, notamment quand notre bus a entrepris de doubler, dans un virage sans visibilité, un camion qui était lui-même déjà en train de doubler! Bref tout s’est bien passé! A noter qu’il y a souvent une bonne ambiance dans ces bus avec de la musique srilankaise à fond! On a même eu droit à une version locale de la lambada: que demander de plus!?

Arrivés à Polo (oui oui on se permet quelques familiarités), nous tombons par chance sur le propriétaire de la guesthouse dans laquelle nous souhaitions nous arrêter (Palm Garden Guesthouse). Il nous emmène donc directement (et gratuitement) chez lui en tuk-tuk. La chambre est propre, avec ventilo, moustiquaire et salle de bain (un peu cra-cra, puisque deux crapauds et deux araignées viendront nous rendre visite…) mais sans eau chaude (c’est pas grave, ça vivifie!): tout ça pour 1500 Rs la nuit (moins de 10€) que nous ne négocierons même pas! Et comme nous avons le ventre vide depuis notre départ le matin, le cuisto est rappelé à la rescousse pour nous préparer de délicieuses chicken noodles et des fruits frais! Un régal!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le temps n’étant pas au beau fixe malgré la chaleur, Sanda, le proprio de la guesthouse, nous propose de nous faire faire le tour de Polo en tuk-tuk. Cette ville a été la 2eme capitale du pays. On y retrouve donc également d’anciens monuments.

Bon, clairement sa proposition n’est pas vraiment légale: pour nous le prix de la visite est le même que si nous la faisions seuls (mais on aurait du rajouter la location des vélos), c’est à dire 7000 Rs ( un peu plus de 44€ pour deux) sauf que là, c’est lui qui nous fait la visite en tuk-tuk et il s’arrange ensuite avec les gardiens…. on en saura pas plus mais comme on veut éviter de se retrouver à vélos sous la pluie, ça nous va bien!

Il nous fait donc la visite en nous arrêtant à chaque point d’intérêt.  Nous trouvons le site beaucoup plus sympa à visiter que celui de Anuradhapura et par beau temps en vélo, ce doit être vraiment agréable!

Le site est vraiment perdu dans la nature et la plupart des ouvrages sont recouverts d’une couche verte qui les sublime. On y croisera des dizaines de singes et même un varan qui se dorait la pilule au soleil. Les monuments (les bouddhas, les stûpas, etc…) y sont mieux conservés qu’à Anuradhapura: bref c’est un vrai plaisir de s’y balader!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous l’aurez compris Polo nous aura bien plu ! Nous continuons notre chemin dans le triangle culturel, mais ça, sera pour la 2eme partie 😉 !

7 Commentaires

  • Reply
    A-C
    18 janvier 2016 at 20 h 09 min

    Top ce premier petit topo : un vrai plaisir de vous lire ! Bonne continuation les copains !

  • Reply
    LE BRAS
    19 janvier 2016 at 14 h 54 min

    superbes commentaires avec de superbes photos…. Bonne continuation à tous les deux.

  • Reply
    Flora Toullet
    19 janvier 2016 at 19 h 55 min

    Vivement la deuxième partie!!

  • Reply
    Julie
    19 janvier 2016 at 21 h 26 min

    Sympa les diaporamas ! Alors, qui a embrassé les crapauds ? PS je suis impressionnée par votre rigueur à communiquer sur les coûts !! Bises

  • Reply
    Margaux
    20 janvier 2016 at 12 h 41 min

    C’est trop cool de vous lire! Super 1er article! Continuez

  • Reply
    CVG
    21 janvier 2016 at 17 h 47 min

    CVG vous salue et vous souhaite une bonne turista !

  • Reply
    jf
    6 février 2016 at 14 h 47 min

    tjrs pas vu de liseret sur ces photos. j’attends le prochain batch ! bises

  • Laisser un commentaire