Asie Carnets de voyage Laos

LAOS – Repos forcé aux 4000 îles

4ème pays, le Laos. Grosse pression pour celui-ci, car nous n’en avons eu que des échos très très positifs ! On a vraiment hâte !!

 

Arrivée éprouvante aux 4000 îles

Après notre passage de frontière très agaçant, nous voilà enfin au Laos. Cependant, les arnaqueurs Cambodgiens veulent se rappeler à nous à peine le pays quitté : notre ticket de bateau (qui se combinait avec le ticket de bus passant la frontière) n’indique pas la bonne île, bien qu’on ait payé le prix fort.

On explique calmement la situation, puis beaucoup moins calmement ; rien n’y fait, on s’est fait avoir. Le bateau part donc en direction de Don Det alors que nous devions aller à Don Khone. On en sera quitte avec une bonne marche de 3km en plein soleil pour finalement rejoindre notre île.

Heureusement, nous sommes toujours accompagnés des 2 autres couples et de l’anglais rencontrés dans le bus: on ne cessera de se retrouver tout au long de de notre périple au Laos, pour notre plus grand plaisir!

Les 4000 îles

A l’extrême sud du Laos, juste après la frontière cambodgienne, se trouve le fameux archipel des 4000 îles. Le nom fait rêver mais est trop flatteur : il y a en effet plein d’îles, mais la plupart sont minuscules et non habitables. Ainsi, tous les voyageurs s’arrêtent sur l’une des 3 îles principales :

  • Don Det, la plus festive, peuplée par pas mal de groupes de jeunes anglais (mais pas que !)
  • Don Khone, le bon compromis entre détente et animation
  • Don Khong, plus loin, plus sauvage et beaucoup plus calme pour ne pas dire soporifique.

Nous débarquons donc à Don Khone, après notre « petite » marche. On trouve, après avoir écumé toutes les guesthouses ayant une terrasse sur le Mékong, un petit bungalow, plutôt spartiate, mais équipé des éléments les plus important : un hamac et une chaise longue sur la terrasse !!! Nos nouveaux copains, Diego et Estelle sont juste à côté, et tout ça pour 60.000 kips (8€).

Le lendemain, on trouvera un bungalow équivalent mais avec une meilleure terrasse et une connexion internet.

Image1

Notre programme

La règle aux 4000 îles, est de se contenter de rien faire et de profiter. On a donc suivi le règlement, pas le choix 😉 Quand nos compagnons de frontière décident de ne pas s’attarder, nous restons fidèles à notre plan de base et tablons sur 4 ou 5 jours de repos avec pour but de faire pas mal de blog !

Le premier jour est donc très tranquille, on se contente de bouger du lit, à la terrasse, puis aux lits des restos (oui, ici on mange affalé sur des tapis confortables), à lire et à écrire des articles.

Le lendemain, nous louons des vélos et partons faire le tour de l’île. Il y a en fait pas mal de choses à découvrir sur les îles et notamment de grandes et larges cascades, des parties très sympa du Mékong, de la forêt dense et des villages qui semblent un peu perdus en plein milieu.

Le décor est vraiment plaisant mais la chaleur est étouffante, il n’y a pas de vent et on atteint sans problème les 40 degrés. Comble de l’horreur : alors qu’on est entouré d’eau, il est déconseillé de se baigner dans le Mékong (courant fort, bestioles, …). On trouvera quand même une plage pour faire trempette, mais à l’extrémité nord de l’île et avec de petits poissons qui croquent le bout des pieds !

Le soir, nous retrouvons Diego et Estelle pour leur dernière soirée sur l’île.

Du paradis à l’enfer

On ne sait pas si ce sont les brochettes recommandées par Diego ou le suspect sandwich au thon du midi, mais la nuit fut terrible pour nous deux, mais plus particulièrement pour Gwen.

Alors qu’on prévoyait de profiter de la terrasse et de la chaleur pour ne rien faire, on se retrouve tous les deux avec une grosse intoxication alimentaire et absolument tous les symptômes qui vont avec, le pire étant la fièvre alors qu’il fait déjà 40 et les courbatures qui nous mettent réellement K.O…

On mettra 3 jours complets à s’en remettre, la chaleur et le bungalow peu confortable (et non climatisé bien sûr) n’aidant pas. On n’aura absolument rien réussi à faire (blog, activités,…) pendant ce laps de temps, à part une sortie héroïque de Guillaume pour acheter de l’eau et des bananes.

On repoussera même deux fois notre départ car on ne se sentait pas de faire 3h de bus dans nos états.

Conclusion : en pleine possession de ses moyens, les 4000 îles sont vraiment un super endroit pour se relaxer et profiter de la vie sans faire grand-chose. On trouve plein de restos et de bars donnant sur le Mékong, on croise plein de voyageurs avec le même état d’esprit et on peut y faire pas mal d’activités : sortie en vélo, kayak, dauphins du Mékong, … On n’aura pas vraiment eu l’occasion d’en profiter malheureusement.

Le point positif est qu’avec 3 jours de diète complète, on commence le Laos en faisant de grosses économies :-)

Image10


Ça peut servir :

Arrivée aux 4000 îles : depuis le Cambodge (Kratie), il est possible d’acheter un ticket (14$) combinant le passage de la frontière en bus, le transfert jusqu’au port et le bateau pour l’une des îles (5h en tout)

Passage de Don Det à Don Khon : via le pont à pied, qui n’est pas payant ! Grosse arnaque facilement évitable en passant vite sans les regarder

Guesthouse : Soksan GH, après le pont à gauche, quasiment la dernière, 60000 kip pour un bungalow très simple, avec sdb et grande terrasse commune

Location de vélo : 10000 kip

Pas de commentaires

Laisser un commentaire