Asie Carnets de voyage Laos

LAOS – 5 jours à Luang Prabang

Luang Prabang est reputée pour être une des plus belles villes d’Asie du Sud Est. On a donc pris 5 jours pour s’en assurer.

 

D’abord, la routine !

On se rend compte que chaque article commence tout le temps par les mêmes phrases : « Après Xh de bus tout pourri sur une route toute moisie, nous atteignons enfin la ville de YYY. Crevés, on entame notre longue recherche de guesthouses. On ignore les quelques chauffeurs de tuktuk, qui ne reconnaissent pas en nous les redoutables voyageurs radins, et on tombe finalement sur une auberge pas terrible mais dans nos prix. On se jure qu’on cherchera mieux demain, sans nos sacs, se mentant à nous même, puisqu’on sait qu’on y restera tout le séjour »

On pourrait nous dire « c’est parce que tu ne sais pas écrire des articles et que t’es un gros naz ». Même s’il y a un fond de vérité, c’est surtout parce que c’est devenu notre routine. Celle qu’on cherche tant à fuir en partant en voyage, nous rattrape inexorablement. Mais cette fois-ci, celle-ci nous fait en plus transpirer et puer des aisselles… on a tout gagné 😉

Une réputation pas usurpée

Tous les guides vous le diront, on est obligés de tomber sous le charme de Luang Prabang. La ville est propre, calme, pas envahie de scooters les rues sont larges et belles, les bâtiments ont les murs blancs et jaunes, on tombe sur un joli temple à tous les coins de rues… Ce n’est pas pour rien que le centre est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville est encore dans son jus.

Le revers de la médaille est évident : tous les touristes y passent et s’y éternisent. On se croirait en Europe. On trouve pléthore de restaurants occidentaux, à des prix exorbitants.

Heureusement, la réputation de Luang Prabang est méritée : c’est un petit paradis pour backpackers ou autres.

Tout d’abord, on renoue avec une cuisine fine et gastronomique : les sandwichs au nutella !!! En effet, une des particularités appréciables de la ville est d’avoir une rue pleine de stands de vrais sandwichs-baguettes. Inutile de dire qu’on a craqué de nombreuses fois pour le très délicat Avocat-Bacon-Chicken-Mayo, qui te fait reprendre  en 15 secondes le poids perdu en 3 mois.

La rue perpendiculaire n’est pas en reste : 4 ou 5 stands de buffet à volonté se font la guerre. Pour 10 ou 15 mille kip (moins de 2€), on vous tend une assiette et le but est de la remplir grâce à l’énorme buffet en face de vous. C’est pas la meilleure cuisine Lao qu’on ait connue mais c’est Top quand même!

Que faire à Luang Prabang ?

Il est très facile de passer ses journées à LP. Il suffit de déambuler au hasard dans les rues pour trouver des choses à visiter : des dizaines de temples (tous à 20.000 kip tout de même), les bords de fleuve, les petites rues mignonnes, …

Le must-see reste les cascades de Kuang Si, l’eau la plus bleue turquoise qu’on ait jamais vu. Tôt le matin, on retrouve JB, notre nouveau compagnon de route, et on négocie avec d’autres touristes un tuktuk collectif pour nous y accompagner.

Le tuktuk nous laisse 4h avant de repartir. On décide donc de filer tout en haut des cascades, jusqu’à la source: déception, ce n’est qu’un petit lagon, rempli de petites bêtes. On fait tout de même trempette histoire de se rafraîchir .

On redescend et on prend le temps de contempler chacun des bassins et chacune des cascades. On se baigne tous les 3 dans l’une d’elles et on profite de leurs couleurs. Une matinée bien bien sympa en soi :-)

De retour à LP, on monte sur la colline au centre de la ville pour voir le coucher de soleil tant vendu par le routard. Il fait une chaleur à crever et, combinée au brulis (les paysans font bruler une partie de leur champ pour améliorer la terre en vue des prochaines récoltes), une grosse brume s’installe : impossible de voir le soleil se coucher… déception !

Dans les alentours, un autre spot attire du monde : les immenses grottes de Pak Ou que l’on peut atteindre par bateau pour améliorer le tout (on choisira de ne pas y aller finalement, mais nous avons eu des échos sympas !)

Egalement il est plutôt agréable d’aller visiter à pied les petits villages, finalement assez riches, atteignables pour l’un des deux ponts en bambou au nord de LP. On y passera une matinée.

Enfin, toujours avec JB, on se motivera pour se lever à 5h le lendemain histoire de voir la procession matinale des moines. Chaque matin, tous les moines de la ville défilent dans les rues et font l’aumône. Les fidèles s’installent assis sur les trottoirs et remplissent les récipients des moines avec du riz, des friandises, de l’argent…

La procession est silencieuse et vraiment belle à voir, malheureusement elle est véritablement gâchée par les hordes de touristes. Certains touristes se collent aux moines pour les prendre en photo, d’autres s’agglutinent autour pour y voir de plus près… c’en est parfois pathétique et franchement irrespectueux.

Mieux vaut donc attendre le passage des moines dans les rues perpendiculaires à la rue principale, plus petites afin de mieux apprécier cette cérémonie.

Boire et déboires

L’une des principales raisons pour laquelle nous avons tant aimé le Laos et Luang Prabang est la rencontre avec d’autres voyageurs. On a ainsi retrouvé dans les rues, Manu et Flavia, encore une fois, puis le lendemain Diego et Estelle.

On passera deux super soirées bien arrosées tous ensemble, à échanger les bons plans, parler de ce qui nous manquent et profiter des bières pas chères. Déjà de très bons souvenirs !

Image10

Manque plus que Diego et Estelle !

Malheureusement pour nous, les 2 derniers jours n’ont pas été tout roses puisqu’une petite turista des familles est venue nous rappeler à l’ordre et nous a poussé à repousser d’un jour notre départ vers le nord.

Une fois remis, nous prenons la direction de trois petits villages qui seront nos dernières étapes avant le passage de frontière avec le Vietnam.


Ça peut servir:

Guesthouse à LP: Chittana GH: 80 000 kips la nuit pour une chbre dble avec Sdb (bien mais pas ouf!)

Tuktuk pour Kuang Si: 25 000 kips par pers après une bonne négo

Entrée de Kuang Si: 40 000 kips

Entrée du mont Phou Si: 20 000 kips

1 Commentaire

  • Reply
    Claire
    18 juin 2016 at 15 h 12 min

    Haha j’ai adoré l’intro de votre article 😀 Tellement vrai !
    Avocat-Bacon-Chicken-Mayo, mon préféré !

  • Laisser un commentaire