Asie Carnets de voyage Chine

CHINE – Merveilleux Sichuan

La première semaine intense dans le Nord du pays fait place à une semaine toute aussi riche dans la province du Sichuan

 

Chengdu, le centre-commercial à ciel ouvert

4 nuits dans le train en 7 jours… ça donne envie de se poser un peu. Les finances n’étant pas au beau fixe, on se rabat désormais sur les lits en dortoir. Coup de chance, on tombe à Chengdu sur une SUPER auberge : Le LazyBone. Chaque lit a sa propre lampe, son casier, un rideau pour l’intimité et les matelas sont comme des nuages. Le lieu est beau et calme, et l’auberge organise tout un tas d’activités : nous aurons notamment l’occasion d’assister dans le hall de l’auberge à une représentation compressée d’un opéra chinois, avec les beaux costumes, le maquillage excentrique et les voix vraiment inaudibles !

image78

On rate de peu la balade guidée dans la ville et on part donc « seuls » la découvrir. Il nous faut que quelques minutes pour prendre la mesure d’où l’on est : une ville sans âme remplie de magasins immenses. C’est simple, à part le grand parc du peuple, il n’y a rien à voir dans la ville. On déambule dans les innombrables allées commerçantes. On a enfin trouvé un quartier où tout est refait à neuf mais style d’époque. Là, on y a vu un truc horrible: des personnes assis sur un siège se font récurer les oreilles par une autre personne qu’ils payent et en pleine rue! C’est dégoûtant de vois ça!

Chengdu est pourtant une ville touristique essentiellement grâce à une chose : Les Pandas ! C’est simple, ils sont partout dans la ville : sur les affiches, sur les bus, dans les magasins, sur les enseignes des boutiques, en peluche… Autour de Chengdu, on peut donc visiter un véritable sanctuaire où les pandas semblent avoir beaucoup d’espace, un grand zoo… Ils ont beau être tout mignons, nous n’irons pas les voir : nous en avions déjà vu de près à Washington et le prix des excursions est un peu déraisonnable…surtout que nous venions de prendre la décision d’envoyer valser le budget en allant à Jiuzhaigu !!

Jiuzhaigu ou le parc aux merveilles !

Le parc est, parait-il un des plus beaux de toute la Chine, si ce n’est du monde. Il se situe à une dizaine d’heures de bus de Chengdu, au Nord, vers…rien ! On peut également s’y rendre en avion mais juste après avoir touché un bel héritage.

Cela fait une semaine qu’on y pense tous les jours et qu’on essaie de planifier cette visite. Il faut en effet une journée entière de bus pour y aller, et idem au retour. De plus, le parc perd une grande partie de sa beauté si le soleil ne se pointe pas. Enfin, le parc est un joyau touristique de la Chine et est donc extrêmement prisé par les touristes locaux., on voulait donc éviter une visite le weekend.

On joue donc les Catherine Laborde pendant 3 jours et le couperet tombe : le seul jour de beau temps des 5 prochains jours sera Dimanche ! On en parle avec le gentil personnel de notre auberge de Chengdu qui nous conseille alors un logement sur place, nous indique comment trouver le bus et accepte de nous prêter leur téléphone pour qu’on contacte l’auberge sur place. Ils y parlent anglais, et nous rassurent : « en Chine il n’y a pas de Dimanche, on est tellement nombreux qu’il y a du monde tous les jours ! ».

On se lance donc, et le lendemain après 10h de bus sans encombre, on prend nos quartiers dans l’auberge glaciale et vraiment pourrie qu’on nous avait conseillé : les lits sont minables, la chambre est sur le toit de l’hôtel, les toilettes à l’autre bout, et il y fait aussi froid que dans un congélo.

image79

On passe la soirée à se renseigner autant qu’on peut sur comment bien visiter le parc : l’entrée ouvre à 8h, et c’est alors la course. Des dizaines et des dizaines de bus attendent les visiteurs pour les faire monter tout en haut du parc. On peut ensuite redescendre en bus, à pied ou en faisant des sauts de puce avec les bus. C’est assez étrange mais l’entrée ressemble à celle d’un parc d’attraction et dès 7h30 on y fait la queue pour être les premiers. Chaque jour des milliers de touristes y viennent : assez dingue pour un parc naturel…

On choisit de se pointer une demi-heure avant l’ouverture pour ne rien rater et de faire la grande majorité de la visite à pied, car entre deux arrêts de bus, les chinois ne marchent pas et on se retrouve donc seul :-)

Décrire la journée avec des mots n’est pas simple : on passe notre temps à être émerveillé par les lacs aux milles couleurs, la transparence de l’eau, la majesté des cascades, la beauté des montagnes et forêts aux alentours… on prend vraiment notre pied ! L’endroit est parfaitement aménagé, les chemins sont en latte de bois, on trouve des belvédères près de chaque point d’intérêt…

Le parc comprend deux vallées, on parviendra à faire les deux en une journée. Vu le prix de l’entrée impossible pour nous d’y revenir demain ! En fin d’aprem, on décide de parcourir les 14km qui nous séparent de la sortie à pied, et après avoir couru dans les derniers mètres, on sort quasiment en dernier du parc ! On l’aura consommé jusqu’à la moelle.

Huanglong ou le parc des presque-merveilles !

La journée nous a épuisé mais clairement mis en appétit. On y réfléchissait depuis un moment mais on ne se lasse pas des voir des paysages extraordinaires : on décide donc de rester un jour de plus dans la région pour aller voir le lendemain, le parc national de Huanglong, que le routard décrit comme presque aussi beau que Jiuzhaigou.

Le parc se situe à 3h en bus de Jiuzhaigou et peut se visiter en 3 ou 4h. L’auberge nous confirme qu’un bus part tous les matins, négocie avec les passagers une heure de retour et attend tout le monde pour repartir en sens inverse.

Huanglong est un parc à une seule véritable merveille : sa cascade de piscine. Sur plusieurs kilomètres, des piscines d’eaux allant du turquoise au bleu foncé en passant par toutes les nuances, se succèdent, se déversant les unes dans les autres.

Il est nécessaire de prendre un téléphérique pour atteindre le sommet de ces piscines, il faut ensuite descendre le tout à pied en admirant le travail de la nature.

L’excitation est à son comble, on aperçoit déjà au loin les piscines mais… elles semblent vides. On n’y croit pas ! Personne ne nous a dit, ni à l’auberge, ni dans la ville, ni sur les prospectus, ni sur internet ni en achetant le pass d’entrée, que de Mars à Mai c’est la saison sèche et que les piscines ne sont pas en eau !!!! Sur le millier de piscines à voir, seule une grosse dizaine sont pleines !!!

Malgré la déception, un peu d’agacement, le spectacle, même incomplet reste magnifique.

Le retour est un ponctué d’une anecdote comme on les aime : lors d’une pause pour faire reposer le moteur, nous tombons sur le WC le plus horrible de l’univers : 4 murs, un toit en taule, et deux rigoles face à face. Cela donne lieu à des scènes malheureusement gravées à jamais dans sa mémoire : pendant que je faisais pipi (Guillaume), le chauffeur, peinard, s’est accroupi pour une affaire « plus sérieuse », et s’est mis à pousser tout en fumant sa clope et en me regardant. D’autres hommes du bus ont rejoints la fête, sans broncher : quoi de plus ordinaire que d’offrir à la vue de tous, ces jolies déjections 😉

On finit ces 4 jours dans le nord du Sichuan par une nouvelle journée du bus pour retourner à Chengdu. Le budget en aura pris un coup, mais moins que prévu puisqu’on aura réussi à faire croire que nos cartes d’assurance voyage étaient nos cartes d’étudiants. Avec une dose de culot et en comptant grandement sur le fait que personne ne parle anglais, on a réussi à payer moitié prix à chacun des parcs. Ce n’est pas beau !

Une virée à Leishan !

Avant de continuer notre périple vers la province du Yunnan, on ne voulait pas manquer le grand bouddha. On reste donc une journée de plus à Chengdu et on prend un nouveau bus pour atteindre Leishan à 1heure de route.

La ville en elle-même n’a que peu d’intérêt mais une fois traversée la rivière, on atteint l’entrée d’un des sites les plus prisés du pays : Le grand bouddha assis de Leishan.

En 5 mois en Asie, nous avons l’impression d’avoir vu toutes les deux semaines le « plus grand bouddha machintruc ». Peu importe qui dit vrai, celui-ci est vraiment imposant et impressionnant, du haut de ces 76mètres. Il est totalement creusé dans la roche et des escaliers de part et d’autre permettent de le scruter en détail.

La visite aurait pu être parfaite si nous n’avions pas été accompagné de centaines de chinois. Ils sont tellement obsédés par l’idée de se prendre en photo devant tout et n’importe quoi que ça devient la foire.


Ça peut servir :

Auberge Chengdu : LazyBone Hostel – 40Y le lit en dortoir de 4 – Excellent !

Bus Chengdu – Jiuzhaigou : 139Y, 10 heures.

Auberge Jiuzhaigou :Angelie Hotel – 40Y le lit en doirtoir – endroit pas terrible, mais pas cher et personnel efficace

Entrée Parc Jiuzhaigu : 400Y par personne – 200Y pour un étudiant – Bus compris (et nécessaire)

Entrée Parc Huanglong : 180Y tarif étudiant (le double sinon)

Bus Jiuzhaigou – Huanglong : 186Y l’aller-retour. Le bus part de la gare à 8h et vous attend la sortie du parc vers 15h. Prenez le téléphérique, sinon pas assez de temps pour tout voir.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire