Asie Carnets de voyage Chine

CHINE – Kunming et Guilin

Où l’on relate notre dernière étape dans le Yunnan avec la ville de Kunming et périple dans la province de Guilin et ses célèbres pains de sucre.

 

Kunming ou le repos des guerriers

Oui, les guerriers c’est nous ! Après 5 mois de vadrouille, et un début de ras-le-bol asiatique (surtout chez Guillaume), il devenait urgent de recharger les accus.

Notre chance aura été de voir que deux des couples-amis-blogueurs que nous suivons, à savoir, Playing The World et Le Grand Break, se sont posés également chez d’adorables couchsurfers français installés à Kunming : Emmanuelle et Arthur.

Kunming étant situé au centre de la province, nous étions plus ou moins obligés d’y repasser entre chacune de nos étapes. De plus, nous avons profité d’un de nos périples pour y prolonger nos visas sans trop de difficultés.

Aussi, nous y avons passé plus de 5 nuits, et pourtant nous n’avons quasiment rien visité. Arthur et Manu nous ont accueilli comme des rois, presque comme de vieilles connaissances. En échange on a gardé leur canapé bien chaud et utilisé leur wifi et leur cuisine.

En 5 jours, ils nous ont préparé de super repas : du saumon, du porc au caramel, des gâteaux, de la mousse au chocolat… nous ont convié à une soirée avec tous leurs amis dans leur bar fétiche, et nous ont indiqué les endroits où retrouver un peu de France. Etudiants en échange pendant un an, ils ont pu répondre à pas mal de nos questions sur la culture chinoise et nous expliquer deux ou trois mystères. Ils nous ont été d’une grande aide dans la prolongation de notre visa, puisqu’il fallait s’enregistrer au commissariat où absolument personne ne parlait autre chose que le chinois : 1 grosse heure de pure délire à découvrir la bureaucratie chinoise (on pensait pas que ça pouvait exister, mais c’est pire qu’en France !)

image24

Ils sont pas beaux Arthur et Manue? Soirée Versailles !

La grande déception de Kunming viendra, sans contestation, de ce satané Carrefour. A la base symbole de tous les produits qui nous manquent, il est devenu un cauchemar. Nous voulions mettre les petits plats dans les grands pour remercier nos hôtes de leur accueil et nous avons été contraints de faire des pâtes à la tomate, tellement l’enseigne s’est adapté au marché local… impossible d’y trouver du fromage, un morceau de viande pas trop répugnant, ou une simple pâte à tarte ! Ça fait rager !

Kunming est connu pour son climat : on dit qu’il y règne un Printemps sans fin. Nous, on aura le droit à de la pluie. Tant mieux, ça fera une excuse de plus pour se morfondre sur les canapés ! On prendra tout de même le temps de faire un tour au grand parc et aux différents marchés.

Nous sommes toujours en contact avec eux et on espère vraiment les revoir en France !

La forêt de pierre de Shilin

On ne pouvait pas rester 5 jours complets à rien faire, on s’est donc remobilisé pour une virée d’un jour à Shilin pour y voir sa forêt de pierre, classée à l’UNESCO. A 1h en bus (+1h30 pour aller jusqu’au bon arrêt de bus…) de Kunming, se joue un spectacle étrange : les roches poussent comme des arbres.

Le site est extrêmement touristique mais la menace de la pluie ayant du freiner les envies des chinois, nous y étions plutôt tranquilles. Plusieurs chemins de ballades sont aménagés et naviguent à travers les roches. 2h suffisent pour faire le grand tour et voir absolument tous les points d’intérêts. Parfois, les formes créées par ces formations géologiques sont remarquables: une mère et son fils, un vieillard, des animaux,… Le mieux étant de s’enfoncer dans la forêt et de se contenter de contempler son originalité.

La visite vaut le détour, mais ne nous laissa pas de marbres sûrement à cause du ciel gris :-(

Guilin et Yangshuo

Une fois n’est pas coutume, nous atteignons Guilin en avion. En effet, sans le savoir nous avions décidé d’aller vers la zone la plus prisée des touristes chinois, pendant un weekend prolongé de fête national ! La chance qu’on a : les pains de sucre, nous et 1 milliard de chinois ! Nous aurions pu soupçonner le traquenard 15 jours plus tôt lorsque l’on s’est rendu compte que tous les trains étaient déjà pleins !

A cette époque de l’année, Guilin et toute sa région donnent l’impression de naviguer à l’intérieur d’une grosse cocotte-minute : il y fait très chaud, très lourd, très humide ! De plus, notre auberge se trouve être l’une des pires de tout notre voyage : nous sommes en dortoir de 4 dans une minuscule pièce, avec deux jeunes chinois très corpulents et très ronfleurs ; la chambre est rongée par la moisissure, la salle de bains est dégueulasse, la clim est à 10cm du lit de Guillaume et l’unique fenêtre, sans rideau, sur le couloir donne directement sur le lit de Gwen…(ça fait rêver un tour du monde hein!)

L’attraction de la région est de naviguer sur la rivière Li pour apercevoir les pains de sucre, sorte de petites collines, sortant des eaux, un peu à l’image de la baie d’Halong.

Pour cela, plusieurs solutions : partir de Guilin avec une croisière pleine à craquer et très chère; prendre un bus pour aller à Yangshuo, haut lieu du tourisme et trouver un bateau moins cher, ou trouver un petit village, comme Xinping et trouver des bateaux locaux.

Par manque de temps, nous partons dès le matin en bus pour Yangshuo. A 1h30 de route, se trouve la ville où l’on a trouvé le plus de touristes occidentaux. Ici, on y mange des saucisses allemandes, et on trouve des dizaines de restos occidentaux, de stands à souvenirs et d’agences de tourisme.

Très bien renseignés, nous débarquons à l’embarcadère la fleur au fusil et on nous indique qu’à cette saison, où le niveau d’eau est bas, aucun bateau ne part de Yangshuo après 12h (et nous arrivons à 14h!) !! La seule façon de voir les pains de sucre depuis l’eau est de prendre des radeaux en bois conduits par les mamies du coin et qui semblent être le meilleur moyen de mourir noyer.

On vient donc de perdre notre journée, de façon grandiose. Dépités, on erre dans les rues histoire de rentabiliser notre venue ici… On trouvera un petit boui-boui où manger avec un proprio sympa, ça remonte le moral de manger des fois…

Il ne nous reste plus qu’un jour et donc, si nous voulons voir ce pourquoi nous sommes venus, nous sommes obligés de prendre un tour avec notre auberge. Le bus nous amène sur la rivière où nous embarquons par 4 dans un petit bateau, sous la pluie. La ballade n’est pas désagréable mais la pluie, le ciel gris et le climat très lourd n’aident pas à la contemplation. On voit enfin les pains de sucre depuis l’eau et on peut imaginer la beauté du spectacle dans de bonnes conditions.

Nos 6 semaines en Chine continentale prennent fin ici. Le soir, nous prenons un train de nuit pour Hong-Kong, ville chinoise au statut un peu particulier. Mais ça, c’est pour un prochain article 😉


Ça peut servir :

Auberge à Guilin: 32,5Y pour un lit en dortoir (pourri!) de 4

Excursion en Bambou Boat sur la rivière Li pour voir les pains de sucre: 160Y par pers

Bus pour Yuangshuo: 20Y par pers l’aller puis 35Y le retour

Train de nuit pour Hong-Kong (Guangzhou): 287Y par pers

2 Commentaires

  • Reply
    Claire
    25 septembre 2016 at 6 h 08 min

    Mais qu’ils sont beaux !!! J’adore la perruque en rouleaux de PQ !!
    Les pains de sucre semblent vous avoir laissés aussi insensibles que nous… On a eu le droit à l’inondation en prime nous les petits veinards !

    Je vois que vous êtes arrivés au Pérou, profitez bien des treks et des amigos !!

    • Reply
      G&G Shake The World
      28 septembre 2016 at 18 h 22 min

      On a quand même eu plus de chance que vous… mais on a pas été vraiment émerveillé !
      On espère qu’on pourra se croiser en Amérique du Sud ! Sinon tant pis ca sera dans un estaminet à Lille 😉

    Laisser un commentaire