Australie Carnets de voyage Océanie

AUSTRALIE – Côte Est : 1ère Partie

Nous quittons le Centre Rouge pour 2 semaines sur le Côte Est en compagnie de tous les Cauvins cette fois

 

Deuxième fournée et doigts de pied en éventail

Les retrouvailles continuent ! Marine, la sœur de Guillaume et son copain Guillaume, viennent eux aussi d’arriver à Cairns, après un beau périple de 30heures depuis la France ! C’est donc tout frais et en pleine forme qu’on les récupère avec bonheur.

Les vacances peuvent enfin commencer, à six cette fois. Les parents Cauvin ont mis les petits plats dans les grands en organisant ces deux semaines le long de la côte via une agence spécialisée.

Finies les recherches de guesthouses, finis les bus interminables, finis les pâtes au sel ou les « fried rice », finis les douches-wc (concept asiatique novateur consistant à mettre les wc sous la douche, ou juste à côté), finis les petits-dejs aux Oréo ; bonjour les salles de bain propres, bienvenus les bons matelas, alléluia les petits-dejs buffet et les restos sans payer l’addition (c’est meilleur quand c’est gratuit) … et accessoirement bienvenue à la famille qui nous manquait 😉

Le programme de ces deux semaines est simple : longer la côte de Cairns à Brisbane, en voiture.

Premier arrêt : Port Douglas et la grande barrière de corail

Après un court arrêt à Cairns, qui n’aura pas soulevé les foules puisque la seule attraction, le lagon, était fermé pour travaux, nous partons à quelques kilomètres au nord pour rejoindre Port Douglas, une petite ville portuaire plutôt chic.

Afin de laisser à tout le monde le temps de se reposer, les parents avaient prévu 5 jours tranquillos, dans une magnifique et immense villa. A quelques détails près, on se croirait dans « Les anges de la tv réalité »; l’endroit est magnifique. La plage, immense et quasi vierge, se situe à 300 mètres, mais l’eau fraîche et les panneaux « Attention Crocos » nous refroidissent bizarrement !

Malheureusement, le ciel est venu quelque peu gâcher cette première semaine, puisqu’il pleuvra pendant 4 des 5 jours. On ne se laisse pas abattre, on en profite pour retrouver du confort et on décide coûte que coûte de faire ce qui était prévu.

Les crocodiles

Au nord de la région se trouve la forêt tropicale de Daintree, traversée par le fleuve du même nom. On peut y faire une multitude de choses, y voir une foultitude d’endroits, mais l’incontournable revient à faire un tour sur la rivière pour admirer les crocodiles.

Via TripAdvisor, on pense trouver la perle rare : une petite embarcation fonctionnant à l’énergie solaire, circulant donc sans bruit et dérangeant le moins possible les crocodiles. On se rendra finalement compte que tous les bateaux font le même trajet et se suivent.

La « croisière » dure une heure et fait une petite boucle sur la Daintree River. Malheureusement, la période n’est pas idéale: comme il ne fait pas assez chaud et beau, peu de reptiles sont de sortie, et on ne croise que quelques crocos de taille moyenne. On verra cependant de tout petits bébés crocos et plusieurs oiseaux tropicaux, ce qui suffit à nous satisfaire !

La grande barrière

Mais les voyageurs viennent à Port Douglas surtout pour les croisières sur la grande barrière de corail. Après l’avoir reportée à plusieurs reprises pour trouver la bonne fenêtre climatique, on finit par partir le dernier jour, toute la journée, sur le magnifique catamaran Aquarius.

Le beau temps ne nous accompagnera pas tout de suite mais la pluie ne viendra pas gâcher la journée. Tout le monde attend cet événement depuis longtemps et c’est un peu stressé et impatient qu’on embarque.

Après 1h30 de navigation, on atteint notre destination « The Low isles », deux petites îles à l’entrée de la grande barrière de corail. Tout le monde s’équipe en combi, palme, masque et tuba, et plonge à l’eau pas vraiment chaude, car c’est le début de l’hiver en Australie.

Pendant près d’une heure, tout le petit groupe suit la guide qui tente de nous détailler les différents coraux et poissons qu’on croise. Cependant, l’accent australien et parfois le tuba dans sa bouche n’aident pas vraiment à la compréhension 😉

Les conditions ne sont pas optimales et le ciel gris trouble un peu l’eau mais on parvient à en prendre plein les yeux : des coraux de toutes les couleurs, des dizaines de spécimens de poissons, et même deux superbes tortues.

Après une balade anecdotique sur l’île et un bon déjeuner-buffet (sous le soleil !) qui nous lestera comme il faut, on replonge pour cette fois-ci suivre deux petits requins qui rodaient autour du catamaran et voir d’autres coraux.

Le retour se fait sous le soleil, à lézarder sur les filets du bateau. Tout le monde ne parle que des tortues et des requins qu’on a pu voir ! La grande barrière ne déçoit pas !

C’est un peu triste qu’on retourne à Port Douglas, pour faire nos valises et reprendre la route. Même si le temps n’était pas au beau fixe, la maison était parfaite pour retrouver le confort qui commençait à nous manquer, et la région était idéale pour commencer en douceur un road-trip, entre bons restos, apéros, fête de Marine, barbecue, virée nocturne à la piscine de la résidence et animaux originaux en tout genre !

image7

De Townsville à Gladstone

On change brusquement de rythme : après 5 jours relax, on enchaîne 3 jours sur la route, à base de 500km par jour, afin d’atteindre, tranquillement, notre prochain gros arrêt : Heron Island.

En 3 jours, on enchaîne les villes côtières de Townsville, Mackay et Gladstone.

Dans chacune d’elles, on s’arrête dormir dans des motels routiers typiques, parfois avec piscine. A Mackay, notamment, l’agence nous avait réservé un motel en bord de ville, avec piscine, plage à 300mètres (avec crocodiles…) et surtout un couple de proprios remarquables, aux petits oignons, de notre arrivée (avec apéro gratuit) à notre départ (avec petit déj offert) ! On leur offrira même une de nos fameuses petites Tour-Eiffel qu’on donne aux gens qui nous ont charmés !

Entre chaque arrêt-dodo, on essaie de trouver les spots intéressants pour couper la route. Ainsi, chaque midi, on pique-nique sur les plus belles plages de la côte, et on a tout le loisir de s’arrêter dès qu’un paysage nous plait ou qu’un panneau nous fait tilt.

Pendant ces trois jours, on en profite également pour fêter l’anniversaire du père de Guillaume, dans un restaurant typique australien : une vaste salle, souvent ouverte sur l’extérieur, et qui propose souvent la même chose : pizza, fish&chips et schnitzel, ou le meilleur de la gastronomie australienne (mouahah !)

image12

Cette partie de la côte ne fut pas la plus belle que nous ayons traversée. Les villes sont souvent très étalées et seul le bord de mer vaut le coup d’œil. Cependant, les « campagnes », les immenses plages et toujours cette forêt tropicale, nous ont offerts de superbes pauses et de très beaux paysages.

Cette première partie de road-trip prend fin à Gladstone, qui porte très mal son nom, et qui se situe très haut dans le classement des villes les plus tristes de la planète. Cependant, elle revêt une importance toute particulière dans notre voyage puisque c’est ici que la pousse de la magnifique et légendaire barbe de Guillaume a pris fin, pour faire place à une figure beaucoup moins baroudeuse !

C’est également d’ici qu’on prendra le bateau pour Heron Island…

 

2 Commentaires

  • Reply
    Agnès cauvin
    14 novembre 2016 at 8 h 59 min

    ah oui la barbe de Titou!!!!

  • Reply
    PELLETIER
    14 novembre 2016 at 19 h 44 min

    magnifiques photos, voyage inoubliable pour vous tous, lisa et mamie vous embrassent bien affectueusement, à bientôt de se retrouver.

  • Laisser un commentaire